David Delabrosse

daviddelabrosserenardsite

David et son animal de compagnie

kgfslksfglsfklghlsfkjglkjsflkglksfjglkjsfklgklsflkglksfglkfjkgklfsjklgjlksfklglskfjglksfkljglsfjlkgjfksljglkfslkgjlkfs

Deux albums réalisés en ma compagnie : ‘Le son de l’hallali’ et son projet pour enfants ‘Ego le cachalot’

Le son de l'hallali coverUn monde naissant

Plantons le décor.

Rencontre du bonhomme sur la tournée On Tour de Yann Tiersen ou il assure la première partie. Sur scène, je découvre un drôle de personnage, à l’humour contagieux, qui porte ses chansons avec bravoure, seul avec sa guitare et ses quelques pédales, nerveux. Il est là pour défendre son album ‘13m2’, justement produit par Yann, collection de textes aux accents réalistes, doux-amers, rigolos, poétiques et aux musiques enjouées, plombées.

Sous le charme.

Changeons de décor.

Janvier.

Quelque temps après la fin de la tournée avec Yann, petit coup de fil du Sieur David qui a commencé à travailler et maquetter sur de nouvelles chansons, me demandant si je serais disposé à l’aider pour l’enregistrement et le mixe. Ça tombe bien, depuis quelque temps, j’ai redécouvert les joies du travail du son et mon petit home-studio n’attend qu’à être mis à l’épreuve. Là, l’épopée commence. Une aventure qui va durée deux ans…!?

On est en janvier 2008.

On se retrouve à la maison, dans mon petit home-studio, dans la chambre conjugale. Quelques morceaux ont déjà été enregistrés à Rennes avec Lionel Laquerrière qui est en charge des guitares, des synthés et de la majorité des arrangements. Indéniablement l’univers est là, de magnifiques textes et de belles pièces de musique. Ma mission et je l’accepte, enregistrer quelques overdubs. Mixer le tout. La première maquette est là.

Sur la corde.

Mars.

On attaque la deuxième maquette, toujours à la maison.

Suis aux commandes, dans ma chambre, ordinateur, machines, des câbles courent partout, Dave (ou le bien nommé Sharky) enregistre au milieu des peluches, des jouets de Lucas (mon fils), les micros ont investi sa chambre, des couettes tendues aux quatre coins sont là pour aider la prise de son…branle bas de combat…la guerre est déclarée…avec son lot d’explosions et de débris qui jonchent le sol !!! Io (donc Lionel) continue de travailler sur des arrangements, ainsi que Renaud Lhoest qui écrit des parties de violon et de cor, on récupère tout çà par le net et le tour est presque joué, la magie du monde moderne et aussi son lot de problèmes à régler : lorsque qu’on travaille de cette façon, en numérique, avec différents logiciels, clarté et rigueur sont de mise mais passons et revenons plutôt à nos chansons. David est un garçon, comment dire, très oui c’est çà très…vous m’avez compris, non, les choses peuvent prendre un certain temps… le temps s’égrène donc, avec lui les jours puis les chansons qui prennent forme et puis et puis on a enfin fini… enfin on a commencé d’en finir, si je puis dire.

Entre nous la route.

Printemps-éte : connexion musicale.

Pour la scène. Bon. On a constitué un groupe. Donc David à la guitare et au chant, bien évidemment, leadership, Io déjà connu, à la guitare, clavier, chant et autres percussions, il ne finit pas d’étonner, Nicolas Jaumain à la batterie, et votre serviteur à la basse, et un peu de salive dans le mélodica. Toute cette fine équipe se retrouve près de Vendôme pour mettre en place le set. Les jours sont beaux, nos journées remplies de notes, les oiseaux chantent, nous aussi, tout le monde est heureux. Petite série de cinq concerts in a row, en France, notre mère patrie, messieurs, dames et enfants dans des petits lieux, l’ambiance est sereine, décontractée, nous sommes contents de la tournure des évènements. Un peu de temps passe.

Septembre.

Concert à Ouessant, en terre tiersenienne, festival en terre bretonne, festival de poilade-empoignade. La vie est belle qu’en on est sur une île.

Ma vie commence demain.

Azé, près de Vendôme pour la géographie, France. Finalement on va enregistrer l’album en groupe (voir sus cité pour les membres qui y participeront). Bicoque de la sœur de Io, ancien bar reconverti en maison habitable par une famille.

Autoprod : mode d’emploi : aidé de Robin, ingé son de son état, on met en commun du matériel, on l’installe et chacun met la main à la pâte pour faire de cette rencontre, autant que faire ce peut, ce que l’on aimerait être une réussite pour nos sens, oreilles, organes vitaux et j’en passe. Un autre accouchement, collectif celui là. Cinq jours et çà y est le rejeton est là, pas encore tout à fait fini mais bon il a le mérite d’être vivant.

Deux.

Une histoire de mise en perspective. Une histoire entre des chansons et un apprenti metteur en sons. Une histoire de mixage. Retour aux bercails, maison, chambre, home-studio, travail……………………………………………………………………………………………une histoire ratée. On n’en connaîtra pas la cause, le pourquoi du comment., on va pas pleurer non plus.

De toute façon on se retrouve quand même encore à Azé  pour terminer l’album, le temps nous avait un peu manqué. Au menu, voix, chœurs et quelques petits arrangements de dernière minute. Çà y est on le tient ? C’est dans la poche ?

Les fleurs fanées.

On avance, on avance, on croit atteindre le but, çà y est on y est presque, dernière ligne droite…

Des fruits presque mûrs, ils se gâtent, tombent et pourrissent…le temps qui bousille les choses…trop de réflexion.

Alors on y retourne pour l’ultime session, au studio Microbe, quelques jours pour réenregistrer les voix de David… vous l’aurez compris il n’est pas satisfait…ok we redo it again, last time but not least ?

La page qui tourne.

Septembre 2009.

Deuxième tentative de mix. Maison, chambre, home-studio, travail……………………………………………………………………………………………?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Done.

Fini la vieille du départ de la nouvelle tournée de Yann.

On a eu chaud.

…Longtemps après.

Mastering accompli.

Où sont passés…

Quelques petits concerts en France. Un peu de tristesse que tout se finisse. C’était une expérience humaine et musicale fantastique. C’est un magnifique album de chansons françaises, aux arrangements et aux textes fins, malheureusement il n’a pas su trouver l’accueil du public et des médias. A quand le prochain ?

 

ego le cachalotEt comme on n’arrête pas l’animal, sa dernière création, un album pour enfants, ‘Ego le cachalot’. Vous y découvrirez sa grandiloquente histoire en compagnie de ses autres amis. Parents, ne pas s’abstenir. Mixé par mes soins.

 

 

 

 

 

 

 

lhallali.com